Pourquoi consulter un naturopathe ?

Pourquoi consulter un naturopathe ?

« Si quelqu’un désire la santé, il faut d’abord lui demander s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement il est possible de l’avoir » Hippocrate de Cos.

Sommaire :

1) c’est quoi un naturopathe au fait ?

2) Pour préserver son capital santé

3) Dans les problèmes de santé chronique

4) Pour traverser les différents âges de la vie avec sérénité

1) C’est quoi un naturopathe au fait ?

Un naturopathe est une personne qui évolue dans le monde de la médecine. En effet la naturopathie fait partie selon l’OMS des médecines ancestrales, au même titre que la médecine traditionnelle chinoise et Ayurvédique (indienne). Il oeuvre au près des personnes qui veulent soit garder la santé soit la retrouver (ou l’améliorer).

Le rôle premier du naturopathe est de faire de la prévention active. Effectivement le naturopathe étudie surtout la santé, bien plus que les maladies. C’est-à-dire quelles sont les manières les plus adaptées à chacun pour garder une santé optimale.

L’un des autres rôles du naturopathe de base scientifique est de trouver la ou les causes possibles d’un problème de santé en cherchant les déséquilibres parmi les grands systèmes physiologiques du corps.

Pour se faire le naturopathe lors du premier rendez-vous (entre 1h à 1h30) avec un consultant (comme un « patient » mais nous n’avons pas le droit d’utiliser « patient », et je préfère « consultant » à « client »), un grand nombre de questions est posé pour passer en revue l’ensemble des domaines pouvant influencer la santé. Comme des questions sur : ce que vous mangez, votre mode de vie (sédentaire, sportif), comment vous gérez vos émotions, les relations sociales, la vie familiale et professionnelle, votre parcours médicale, les antécédents familiaux, votre lieu de vie, les facteurs de stress et comment vous les gérez …

Une fois ces données recueillies, des conseils individualisés vous seront apportés en fonction de vos objectifs.

Le naturopathe a 10 outils à sa disposition pour vous accompagner sur le chemin de la santé :

  • L’alimentation (aussi la nourriture émotionnelle, spirituel, la respiration)
  • L’activité physique
  • Accompagnement psychologique et bien-être
  • L’hydrologie (utilisation de l’eau)
  • Les massages
  • La réflexologie (plantaire, palmaire …)
  • La phyto-aromathologie (l’utilisation des plantes et huiles essentielles)
  • Les techniques respiratoires
  • L’énergétique
  • Les rayonnements naturels : luminothérapie …

Tous ces conseils sont bien sûr dans une optique de complémentarité avec la médecine conventionnelle dans une vision intégrative. C’est-à-dire que la médecine conventionnelle (= médecin) travaille main dans la main avec les naturopathes et d’autres thérapeutes pour donner le plus de possibilités aux personnes de retrouver la santé. D’ailleurs beaucoup d’études aux États-Unis montrent l’intérêt d’une prise en charge intégrative. Espérons que les choses évoluent en France !

Petite apparté : la profession n’étant pas reconnu par l’Etat, tout le monde peut se déclarer naturopathe comme c’était le cas il y a quelques années pour les ostéopathes (avant que l’ostéopathie soit reconnue en 2002). Pour choisir en toute confiance son ou sa naturopathe, deux associations regroupent les écoles les plus fiables avec un tronc commun d’heures et de cours à respecter pour toutes les écoles agrées. Il y a la Féna pour le regroupement des écoles reconnues et l’OMNES qui représente l’association de la profession des naturopathes. Assurez-vous donc que votre naturopathe soit bien affilié à l’une des deux associations ci-dessus.

2) Pour préserver son capital santé

Le naturopathe a un rôle important d’éducateur de santé. C’est-à-dire que les conseils porteront avant tout sur le respect des lois de la nature et comment les adapter à chacun. Une prévention active des maladies peut être faite et une santé optimale procuratrice de bien-être peut être atteinte.

En effet quand on pense que plus de 40 % des cancers peuvent être évité en adoptant une alimentation anti-inflammatoire de type méditerranéenne, un mode de vie sain, non sédentaire, sans cigarette ni alcool en excès.

Je pense également au diabète de type 2 qui est dû à une trop grande consommation de sucre, tout comme l’obésité (et oui c’est surtout le sucre qui nous fait grossir dans notre civilisation actuelle, même si ça ne plaît pas à certains). Les maladies dégénératives sont également dues en partie à notre manière de vivre : ne dit on pas aux USA qu’Alzheimer est le « diabète de type 3 » ?

Autre exemple concernant les gens qui pratiquent beaucoup de sport comme les marathoniens, les trailers, les ironmans, ils oxydent leurs corps à grande vitesse (en gros ils vieillissent prématurément). Or une alimentation riche en vitamines, minéraux et surtout en antioxydants peut contrer ce stress oxydatif produit par une trop grande activité sportive.

Le naturopathe pourra donner des conseils avisés en fonction du parcours de chacun afin d’affronter la vie plus sereinement.

3) Dans les problèmes de santé chroniques

En effet les médecins sont très bons et performants dans la prise en charge des troubles et maladies aiguës. Si l’on encourt un risque vital, le médecin est indispensable, à aucun moment un naturopathe ne sera consulté dans ces cas aiguës. Mais là où le bas blesse, c’est quand la médecine conventionnelle s’occupe des dysfonctions ou maladies chroniques, car bien souvent la philosophie et la pratique médicale qui fonctionnent pour les troubles aiguës sont transposées à la résolution des problèmes chroniques. Or c’est un tout autre paradigme qu’il faut adopter. C’est ce qu’a bien compris la médecine fonctionnelle aux USA.

Les causes des maladies chroniques sont souvent multiples et la solution est fréquemment holistique. C’est-à-dire que pour le thérapeute toute l’entièreté de la personne doit être prise en considération. Rien que sur le plan physique, un problème de digestion n’est pas forcément dû à une cause au même endroit, cela peut-être par exemple causé par un stress important. Mais cela, on le sait uniquement quand on prend le temps de poser des questions lors du ou des premiers rendez-vous avec la personne concernée.

Le naturopathe travaille sur le terrain de la personne en essayant de corriger la cause et peut également accompagner en complément des traitements conventionnels comme des chimiothérapies pour aider la personne à mieux supporter les traitements. Par exemple en protégeant le foie avec la prise de Desmodium par la personne subissant une chimiothérapie. Cela réduira potentiellement les nausées, les diarrhées ou constipations et protégera le foie de la toxicité de la chimie des médicaments.

Autre exemple d’accompagnement par un naturopathe, la prise en charge des personnes ayant le foie gras, dite aussi « la maladie du soda ».

Par la reprise d’une activité physique adaptée à la personne, conjuguée à une modification du régime alimentaire avec la diminution importante des sucres simples et surtout du fructose. Conjuguée à la recherche de la cause de cette surcharge alimentaire : ennui, angoisse, manque affectif …

On pourra dès lors avec tous ces efforts conjugués arriver progressivement à des résultats très étonnant et on pourra éviter le stade fibrotique de la NASH ou de la cirrhose.

4) Pour traverser les différents âges de la vie avec sérénité

Effectivement chaque âge physiologique à ses propres problématiques et enjeux, et l’accompagnement sera différent. De la grossesse, en passant par la naissance, la petite enfance, l’enfance, l’adolescence, l’adulte jeune, l’adulte confirmé, le retraité et les personnes de grand âges, la prise en charge sera différente.

Nous ne sommes pas éduqué à ces changements de vie qui engendrent des modifications nécessaires dans notre manière de vivre. Exemple, un bébé peut boire du lait de vache, mais est-ce nécessaire à l’âge adulte (nous sommes les seules mammifères à boire du lait après le sevrage !) ? Durant l’adolescence le métabolisme et tout le corps est en ébullition, on brûle tout. Or arrivé vers les trente ans, si l’on mange toujours comme quand nous avions 20 ans, on grossira forcément car notre corps n’étant plus en croissance nous brûlons moins d’énergie donc nous stockons beaucoup plus (dommage !)

Il est donc nécessaire d’adapter son alimentation en fonction de l’âge notamment. De plus il est parfois dur de remarquer que nous ne sommes plus aligné avec ce qui est bon pour nous quand on a la tête dans le guidon (comme tout le monde). D’où l’avantage d’avoir un regard bienveillant extérieur pour vous aiguiller sur le chemin de la santé.

Voilà un bref aperçu de ce que peut vous apporter un suivi par une ou un naturopathe.

PS : de plus en plus de mutuelles remboursent les séances de naturopathie, regardez bien ce qui peut–être prise en charge par votre mutuelle.

Prenez soin de vous et de vos proches.

Florent Dabin naturopathe diplomé.

Cet article a 1 commentaire

  1. Céline

    Un grand merci Florent pour ton massage naturopathique. Il m’a permis, après intervention chirurgicale, de retrouver une belle énergie et a dissipé de nombreuses tensions dans mon corps traumatisé ; j’ai ressenti une sérénité physique, un bien-être et une vitalité nouvelle, propice au retour au travail !
    Céline

Laisser un commentaire